Billetterie

tremblements

14 novembre au 2 décembre
2023

Durée 1h15

« C’est tu aussi évident que ça Wolfgang que je voulais aller là juste parce que ça sonne mieux, parce que je voulais sauver le monde, parce que je voulais vivre l’enfer du tiers monde. Pour vrai, c’est tu pour ça que j’y suis allée? Pis quand bien même que j’aurais aidé, même juste une personne, ça change rien parce que le système est complètement FUCKÉ! »

– Marie

 

Marie, une jeune infirmière idéaliste de Montréal, abandonne tout pour travailler en Afrique au sein d’une organisation humanitaire internationale. Après une première mission difficile en République centrafricaine, où elle se lie d’amitié avec Wolfgang, un médecin allemand avec qui elle partagera de nombreuses expériences périlleuses, elle se voit confier une nouvelle mission de sauvetage de migrants sur un bateau en Méditerranée. Un an plus tard, Marie est rapatriée et s’efforce de comprendre le monde auquel elle a été exposée et le rôle qu’elle y a joué. Aujourd’hui, elle nous explique pourquoi elle s’est engagée là-bas et ce qui s’y est réellement passé.

 

tremblements est un projet théâtral qui explore l’éthique du travail humanitaire international sur le continent africain. C’est aussi l’histoire d’une relation entre deux personnes, forgée par une expérience commune de travail dans des circonstances très difficiles. Au cours des six dernières années, le dramaturge torontois Christopher Morris a documenté les expériences d’une infirmière québécoise avant, pendant et après sa première mission, dans le but de mesurer l’impact du travail humanitaire sur ses volontaires et pour évaluer comment cet altruisme complexe affecte les personnes et les sociétés qu’ils essaient de servir.

 

La vie de Marie a été transformée par sa proximité avec la souffrance d’autres personnes vivant dans des régions pauvres du monde. Pourquoi y est-elle allée? Qu’est-ce qui pousse quelqu’un à se rendre à l’étranger pour aider? Ne devrait-on pas réfléchir un peu plus avant de prendre des décisions qui peuvent s’avérer catastrophiques pour toutes les personnes impliquées? Le travail humanitaire peut-il être aussi destructeur que l’absence de travail humanitaire? Au cours de ses séjours en Afrique, Marie a été confrontée à des situations qui ont révélé son humanité chancelante et celle de notre société. Et au milieu de tout cela, elle a créé un lien avec un collègue de travail qui a profondément changé sa vie.

 

Christopher Morris est un metteur en scène, acteur et dramaturge basé à Toronto. Sa pièce la plus récente, THE RUNNER, a remporté trois Dora Mavor Moore Awards et il est en train d’en faire une série télévisée avec Sienna Films de Toronto et Spiro Films de Tel-Aviv. Il est l’auteur et le metteur en scène des pièces THE ROAD TO PARADISE (2015) et NIGHT (2011), et d’autres pièces produites à travers le Canada. Christopher Morris a un don particulier pour se retrouver au centre de situations dramatiques réelles. En 2008, il était à Islamabad pour étudier le rôle du Pakistan dans la guerre d’Afghanistan lorsqu’un camion-benne rempli d’explosifs a explosé dans la ville. Lors d’un voyage à Tbilissi, en Géorgie, il s’est retrouvé au milieu d’une manifestation antigouvernementale massive. Alors qu’il travaillait avec l’actrice afghane Parwin Mushatel, le mari de celle-ci a été assassiné et elle a reçu des menaces de mort. Le dévouement intrépide de Christopher Morris à transformer les gros titres en répliques de théâtre lui a valu en 2012 le prix John Hirsch du Conseil des arts du Canada. Christopher Morris travaille actuellement sur un film de réalité virtuelle sur l’artiste inuk Annie Pootoogook avec les studios montréalais Transversal et Mirari, ainsi que sur THE CHINA PROJECT, une collaboration avec un dramaturge basé à Pékin.

 

Finissante du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2006, Édith Patenaude se lance aussitôt dans la création avec la compagnie Les Écornifleuses, dont elle assure la direction artistique. Elle joue alors dans les pièces CINQ FILLES AVEC LA MÊME ROBE d’Alan Ball (2009), LES REINES de Normand Chaurette (2013) et le parcours ambulatoire LE DÉSORDRE (2015). Mais c’est la mise en scène qui devient rapidement son terrain de jeu de prédilection. En 2013, elle écrit, interprète et dirige la pièce LE MONDE SERA MEILLEUR pour le Périscope et elle signe la mise en scène de L’ABSENCE DE GUERRE de David Hare, spectacle repris au Trident et à la Licorne, pour lequel elle remporte le Prix de la mise en scène des Arts et de la Culture de Québec. La même année, elle participe à la création du ISHOW, spectacle collectif présenté sur plusieurs scènes du Québec, qui reçoit le Prix du meilleur spectacle – Montréal de l’Association québécoise des critiques de théâtre (AQCT).

 

En parallèle, elle assure la direction artistique du Jamais Lu Québec de 2012 à 2015. En 2016, elle reprend MES ENFANTS N’ONT PAS PEUR DU NOIR de Jean-Denis Beaudoin au Théâtre d’Aujourd’hui (prix du Meilleur spectacle – Montréal de l’AQCT), ainsi que l’adaptation du roman culte 1984 de George Orwell, coproduit par le Trident et le Théâtre Denise-Pelletier (prix du Meilleur spectacle – Québec de l’AQCT). En 2017, Édith Patenaude assure la mise en scène de la pièce FAR AWAY de Caryl Churchill, présentée aux Zones Théâtrales. L’année suivante, elle signe une première mise en scène chez Duceppe, celle d’OSLO de J.T. Rogers. Elle y dirigera par la suite les spectacles ROSE ET LA MACHINE de Maude Laurendeau (2021) et PÉTROLE de François Archambault (2022). En 2020, elle signe la mise en scène de CORPS CÉLESTES de Dany Boudreault au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, où elle est artiste associée depuis 2019. La même année elle est invitée à La Licorne pour la mise en scène de la pièce LES ÉTÉS SOUTERRAINS de Steve Gagnon. À l’automne 2021, Édith Patenaude monte le classique d’Arthur Miller LES SORCIÈRES DE SALEM au Théâtre Denise-Pelletier et UN ENNEMI DU PEUPLE d’Henrik Ibsen au TNM. Cette saison, elle a signé chez Duceppe la mise en scène de GAZ BAR BLUES, pièce tirée du film de Louis Bélanger ainsi que la mise en scène de WOLLSTONECRAFT de Sara Berthiaume au Théâtre de Quat’Sous.

 

La pièce tremblements sera l’occasion pour Édith Patenaude d’une première mise en scène au Théâtre ESPACE GO et nous nous en réjouissons.

 

Cette pièce est un récit fictif d’événements réels inspirés par l’expérience d’une infirmière montréalaise travaillant avec une organisation d’aide internationale.

 

Nous tenons à remercier chaleureusement Sophie Cadieux, Étienne René-Contant, Liza Courtois, Rose-Anne Déry, Shernold Edwards, Gillian Gallow, Thalia Gonzales, Christine Horne, Amy Keating, Marie-Pier Labrecque, Wayne Leung, Samantha MacDonald, Amy Matysio, Stephie Mazunya, Eileen Morris, Ginette Noiseux, Solène Paré, Audrey Perreault, Florence Pignet, Jeff Pybus, Rambo (in Bangui, CAR), Kathleen Stavert, Adrienne Surprenant, Rebecca Vachon, Jenny Young, le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts de l’Ontario et le Jon Kaplan Legacy Fund.

 

Quelques photos