Le Complexe de Thénardier

20 janvier au 14 février
2009

« Je suis troublée, Madame. Troublée par l’émotion que mon départ déclenche. Votre volonté de me protéger contre mon gré me trouble. Votre ardeur à me garder auprès de vous me trouble. »
 
– Vido

 
 
Dehors, c’est la guerre. La Mère accepte d’héberger la jeune Vido, en fuite. Pour se rendre utile, Vido devient fille de maison, femme de ménage, nounou des enfants. Puis, un froid matin d’hiver, Vido choisit de s’en aller. Contre toute logique, contre tout bon sens. La Mère, atteinte du « complexe de Thénardier », fera tout pour l’en empêcher. Coûte que coûte!
 
LE COMPLEXE DE THÉNARDIER, dont le titre évoque la relation entre Cosette et le couple Thénardier dans LES MISÉRABLES de Victor Hugo, est une variation contemporaine du rapport « maître-esclave ». La pièce dit avec acuité et hors de toute morale le piège vertigineux de la « reconnaissance » auquel les bienfaiteurs soumettent les victimes de génocides, souvent des femmes, en contrepartie d’un toit, d’une protection. Une relation particulière où s’entremêlent l’humiliation, l’attachement, la générosité, le pouvoir et la soumission.
 
LE COMPLEXE DE THÉNARDIER est un huis clos entre deux femmes oubliées du monde, qui se livrent une guerre implacable. Pour rendre la démesure de ces personnages, le metteur en scène Denis Marleau a choisi Christiane Pasquier, sa grande complice (CE QUI MEURT EN DERNIER, OTHELLO, LES REINES), actrice reconnue pour son intensité, sa virtuosité, sa vérité, et la jeune actrice belge Muriel Legrand.
 
Né à Cotonou en 1966, José Pliya est le fils de Jean Pliya, dramaturge, nouvelliste, conteur et romancier béninois. Parallèlement à ses études de lettres à la Sorbonne, José Pliya suit une solide formation théâtrale. Metteur en scène, il crée de nombreux spectacles originaux avec diverses compagnies en Guinée équatoriale, au Niger, à la Dominique et en France (Comédie-Française).
 
Auteur dramatique montant de la nouvelle génération, José Pliya a reçu, en novembre 2003, le Prix du Jeune Théâtre André Roussin de l’Académie française pour LE COMPLEXE DE THÉNARDIER et l’ensemble de son œuvre, riche à ce jour d’une quinzaine de pièces, traduites en plusieurs langues, jouées dans les théâtres des grandes capitales sur cinq continents et publiées à l’Avant-Scène, collection des Quatre Vents.
 
LE COMPLEXE DE THÉNARDIER est le second texte de José Pliya que met en scène Denis Marleau après NOUS ÉTIONS ASSIS SUR LE RIVAGE DU MONDE… pièce qui a connu un beau succès en tournée au Canada (FTA 2005), au Portugal et en France.
 
Denis Marleau est l’un des metteurs en scène les plus réputés au Canada. Il a aussi acquis une solide reconnaissance en Europe avec les nombreuses tournées qu’il a effectuées au fil des ans au sein de la compagnie qu’il dirige, UBU, compagnie de création. À l’origine de toutes ses recherches scéniques, le rapport de Denis Marleau au texte et à son « étrangeté » est fondamental. Avec LE COMPLEXE DE THÉNARDIER, il poursuit l’exploration d’une œuvre dans laquelle les personnages prennent la parole au corps pour exister, toujours en tension avec le monde.
 

 
LE COMPLEXE DE THÉNARDIER est la troisième d’une série de trois productions entre ESPACE GO et UBU.