La Ville

28 janvier au 22 février
2014

« Tu avais presque cessé de t’intéresser au sexe – et quand tu t’y intéressais ça ressemblait à une proposition commerciale, ou un prêt bancaire – pardonne-moi – négocié par téléphone. »
 
– Clair

 

 

Chris veut entrer au bureau — mais sa carte d’identité ne passe plus. Clair rêve d’être embrassée — mais pas maintenant — et certainement pas par son mari. Jenny, une voisine, arrive pour se plaindre des cris des enfants — mais le jardin est vide. Dans cette partition mystérieuse, empreinte d’un humour fin et singulier, trois personnages interrogent leur existence dans les soubresauts d’un monde instable.

 

 

Né en 1956 en Angleterre, Martin Crimp est devenu au fil du temps l’un des plus importants dramaturges anglais actuels. Il a écrit une quinzaine de pièces — jouées à Londres, à New York, à Montréal, ainsi qu’en Allemagne, aux Pays-Bas, en France et en Italie — qui lui ont valu une renommée internationale. Ses pièces, dont LE TRAITEMENT, LA CAMPAGNE, ATTEINTES À SA VIE et TENDRE ET CRUEL, traitent avec humour et cruauté de la futilité de nos vies bien réglées d’Occidentaux et de la turbulence des temps contemporains.

 

 

Denis Marleau et Stéphanie Jasmin, codirecteurs d’UBU, poursuivent avec ESPACE GO un lien qui témoigne d’une complicité artistique fondée sur un esprit de recherche et une passion commune pour les écritures inédites et contemporaines. Après avoir fait entendre les mots de Marina Tsvetaïeva (LA FIN DE CASANOVA), de José Pliya (LE COMPLEXE DE THÉNARDIER), d’Elfriede Jelinek (JACKIE) et de Dea Loher (LE DERNIER FEU), c’est à ceux de Martin Crimp que les metteurs en scène souhaitent donner vie, avec LA VILLE, une pièce pour laquelle le duo a eu un véritable coup de foudre.

 

 

L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté.