Silences des yeux – Œuvre de Barbara Claus

Œuvre de 1 %

Dans le cadre de la grande réouverture d’ESPACE GO du 10 janvier 1995, l’artiste Barbara Claus signait Silences des yeux une installation photographique dans le café-bar du théâtre.  Depuis les récentes rénovations l’installation fût déplacer dans les cages d’escaliers menant à la salle et aux bureaux administratifs.

 

L’artiste pose un regard privilégié sur des parties de corps. Ces poses fixées sur la pellicule, auxquelles l’artiste donne certaines qualités  de lumières et de textures ne sont pas sans rappeler l’actrice ou l’acteur de théâtre qu’éclairent des projecteurs afin de l’isoler, de mettre en valeur son texte, son mouvement, son émotion. Les passages de l’image négative à l’image positive et les espaces vides autour des images sont des métaphores de tous les silences entre les mots. Ici, les interprètes sont des statuts. Leur théâtre est de pierre, des bois, de métal. Tels des êtres figés dans l’attente du début d’un spectacle, prenant des poses théâtrales, ces personnages de pierre aux apparences équivoques et sensuelles suggèrent un univers allégorique.