Repères biographiques de Solène Paré

Diplômée de l’Université du Québec à Montréal en Études théâtrales (2013) et du programme de mise en scène de l’École nationale de théâtre du Canada (2016), Solène Paré nourrit sa pratique de metteuse en scène à même les arts plastiques et les gender studies. Tout au long de son parcours, elle touche autant à l’écriture scénique (U-V à l’École nationale de théâtre) qu’à la mise en scène de textes contemporains (QUARTETT de Heiner Müller à l’ÉNT; VISAGE DE FEU de Marius Von Mayenburg à l’UQÀM).

En 2017, Solène Paré présente LA CLOCHE DE VERRE d’après Sylvia Plath au Théâtre Prospero et fonde Fantôme, compagnie de création. L’année suivante, elle travaille à titre de codirectrice artistique au Festival Jamais Lu, présente une sortie de résidence dans le cadre du OFFTA et participe au Séminaire en Avignon (qui réunit annuellement 12 artistes émergeant·es de la francophonie mondiale).

En 2019, en tant qu’artiste associée au Théâtre ESPACE GO, elle reprend QUARTETT de Heiner Müller et participe au comité directeur du Chantier féministe sur la place des femmes en Théâtre. À l’automne 2019, elle signe la mise en scène du spectacle LES LOUVES de Sarah DeLappe et entreprend celle du programme double proposé par l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Montréal, L’HIVER ATTEND BEAUCOUP DE MOI et LA VOIX HUMAINE, qui sera finalement présenté en octobre 2020 en mode virtuel sur le site de la Place des Arts.

Pour clore sa résidence au Théâtre ESPACE GO, Solène Paré a eu envie de faire entendre les mots de l’autrice américaine Naomi Wallace, en particulier ceux de la pièce LA BRÈCHE, dans une traduction de Fanny Britt.

Photo : Audrey Beaulé