Mot de la directrice

Oser dire…

Avec la résidence d’Evelyne de la Chenelière et les coproductions de cette saison qui engagent ma signature, je poursuis le projet de faire d’ESPACE GO un centre de création dédié aux pratiques d’artistes rares, singuliers, exigeants. C’est avec les avant-gardistes que je me sens le plus d’affinités naturelles. J’aime leur recherche, leur générosité à l’endroit du public, leur curiosité inapaisable. Et j’aime aussi la façon dont, à travers nos spectacles maison, se posent les questions de l’identité féminine — de son concept —, du pouvoir, de la sexualité.

Cette saison — écourtée par de grands travaux qui débuteront au printemps 2017 — est fulgurante dans toutes les déclinaisons du mot. En effet, ESPACE GO coproduit trois œuvres inédites avec Brigitte Haentjens de SIBYLLINES, Olivier Choinière de L’ACTIVITÉ, ainsi que Denis Marleau et Stéphanie Jasmin d’UBU compagnie de création.

Dans UNE FEMME À BERLIN, l’Allemagne nazie vit ses dernières heures. Les Berlinois se réfugient dans les caves. De la foule se détache la voix de la jeune Marta Hillers qui dépeint dans son journal la ville mise à sac. « En temps de guerre, le corps des femmes appartient à tout le monde », synthétise Brigitte Haentjens. Avec la complicité de Jean Marc Dalpé à l’adaptation de ce roman, elle fait de cette parole irréductible une partition pour un quatuor tragique.

La pièce MANIFESTE DE LA JEUNE-FILLE signe notre première aventure artistique avec Olivier Choinière, dont les créations si percutantes et pertinentes bousculent les enjeux du théâtre dans la société d’aujourd’hui, faisant de chacun et de chacune de nous l’acteur et l’actrice de la représentation. La Jeune-Fille du MANIFESTE de Choinière n’a ni sexe ni âge. Elle est le citoyen modèle de la société capitaliste. Les sept interprètes du spectacle sont la Jeune-Fille. La Jeune-Fille, c’est moi. C’est Olivier. La Jeune-Fille, c’est vous. Parce que nous le valons bien!

Notre profonde complicité artistique avec Denis Marleau et Stéphanie Jasmin s’enrichit de la création scénique du roman AVANT-GARDE de Marieluise Fleisser, l’un des plus grands auteurs dramatiques féminins du XXe siècle, dont nous entendrons la voix pour la première fois au Québec. Trente-cinq ans après avoir été l’une des collaboratrices et maîtresses de Bertolt Brecht, Fleisser se remémore les événements. L’écriture la dévorait. Brecht aura puisé en elle tout ce qu’il a pu, jusqu’à l’intimité même de son être. Cette partition pour une comédienne virtuose est présentée dans l’antre privilégié de la petite salle d’ESPACE GO.

L’expérience offerte à ESPACE GO, c’est aussi la rencontre avec d’autres compagnies de théâtre qui se produisent dans nos murs.

Avec LE DÉCLIN DE L’EMPIRE AMÉRICAIN, le Théâtre PÀP se réapproprie, trente ans plus tard, le scénario du brillant film de Denys Arcand. Alain Farah et Patrice Dubois l’adaptent à notre époque, créant de nouveaux personnages qui apporteront leurs lots de réflexions, de découvertes et de révélations sur le monde qui nous entoure.

Le Théâtre de l’Opsis plonge dans le magnifique roman Aurélien, Clara, Mademoiselle et le Lieutenant anglais d’Anne Hébert et présente CLARA, dans une adaptation de Pierre Yves Lemieux et une mise en scène de Luce Pelletier. L’œuvre raconte le passage de l’enfance à l’adolescence d’une jeune femme à l’esprit libre qui, à l’image de la rivière qui coule près de sa maison, suivra son destin sans se laisser dominer.

Le créateur Kevin McCoy, du Théâtre Humain, présente enfin à Montréal sa pièce NORGE, coup de cœur de la saison 2014-2015 du Théâtre du Trident à Québec, où il a d’ailleurs remporté le Prix des abonnés pour sa performance exceptionnelle. Dans cette pièce autobiographique, il raconte l’aventure fabuleuse de sa quête destinée à lever le voile sur le mystère qui entoure ses origines.

Je vous souhaite à tous et à toutes une belle saison 2016-2017.

Ginette Noiseux