LA FUREUR DE CE QUE JE PENSE

Du 9 avril au 8 mai 2013

À partir des textes de Nelly Arcan
Idéation et développement : Sophie Cadieux
Adaptation et mise en scène : Marie Brassard
Collaboration à l’adaptation et dramaturgie : Daniel Canty

Avec Christine Beaulieu + Sophie Cadieux + Monia Chokri + Evelyne de la Chenelière + Johanne Haberlin + Julie Le Breton + Anne Thériault

Assistance à la mise en scène : Nadia Bélanger
Dramaturgie : Daniel Canty
Décor : Antonin Sorel
Costumes : Catherine Chagnon
Lumières : Mikko Hinninen
Musique : Alexander MacSween
Maquillages : Jacques-Lee Pelletier
Coiffures : Patrick G. Nadeau

Une production d’ESPACE GO

« Quand j’étais petite j’ai fini par grandir. J’en suis arrivée au point fatal où je pouvais voir mon visage dans les miroirs, du moins à partir du menton; depuis ce jour-là je n’ai plus pu m’échapper, je me suis tombée dessus à chaque tournant. »
– Nelly Arcan

En l’espace de huit ans, une jeune femme habitée par la fureur de dire déploie son chant, crée une œuvre qui dérange et disparaît en posant un geste spectaculaire et fatal.

Née en 1973, Nelly Arcan, de son vrai nom Isabelle Fortier, s’est fait connaître en 2001 avec Putain, un premier roman percutant et dérangeant, dans lequel elle parle de son métier d’escorte. Il sera suivi de deux autres livres, soit Folle (2004) et À ciel ouvert (2007). Le 24 septembre 2009, l’auteure s’est donné la mort. Quelques jours après paraissait Paradis, clef en main. Deux ans plus tard, son ultime ouvrage, Burqa de chair, est publié et propose des récits inédits, dont La robe et La honte.

Les mots de Nelly Arcan sont porteurs de questionnements qui habitent Sophie Cadieux sur la projection du féminin dans notre univers ultra-sexualisé et pourtant en quête d’hyperromantisme. Pour la deuxième saison de sa résidence d’artiste à ESPACE GO, la comédienne a souhaité explorer le territoire intime de cette œuvre et faire entendre la pensée de l’auteure autrement que par le spectre de la sexualité spectacle.

Pour donner corps aux mots de Nelly Arcan, la metteure en scène Marie Brassard (JIMMY, CRÉATURE DE RÊVE, PEEPSHOW, MOI QUI ME PARLE À MOI-MÊME DANS LE FUTUR) s’entoure d’une équipe d’artistes multidisciplinaires issus de différents horizons et poursuit ses expériences technologiques, dont l’exploration des manières possibles d’utiliser le son au théâtre.

Dans une partition écrite pour six actrices et une danseuse, construite à partir des mots de l’auteure disparue, sept jeunes femmes livrent sept chants du mystère et de la douleur de vivre.

Le texte de LA FUREUR DE CE QUE JE PENSE est tiré de Putain et Folle de Nelly Arcan, publiés par les Editions du Seuil, de même que de L’enfant dans le miroir, publié par Marchand de Feuille, repris dans Burqua de chair, publié par les Editions du Seuil.

Affiche

Photos
Bande-annonce

Photo de l’en-tête : Caroline Laberge