LA DÉMESURE D’UNE 32A

Du 13 novembre au 8 décembre 2012

Texte : À partir de l’œuvre de Clémence DesRochers
Collage et mise en scène : Brigitte Poupart
Musique originale : Ariane Moffatt

Avec Pascale Montpetit, accompagnée des musiciens Étienne Dupuis-Cloutier + Martin Lizotte + Pierre-Alexandre Maranda

Assistance à la mise en scène : Ève Marchand
Conception visuelle : Brigitte Poupart, assistée de Carolyne de Bellefeuille
Lumières : Mathieu Roy
Costumes : Denis Lavoie
Vidéo : Geodezik
Accessoires : Valérie Archambault
Maquillages et coiffures : Angelo Barsetti
Régie : Ève Marchand + Charlotte Ménard

Une production d’ESPACE GO
Avec la participation de Transthéâtre

« Dommage que ni les rires, ni les sourires, ni les pleurs ne s’écrivent. Ils sont la vie. »
– Clémence

Clémence DesRochers, dont le prénom est devenu un nom de code pour le rire, l’impertinence et la tendresse, a laissé un chemin de mots tout au long duquel, en se racontant, elle parle de nous. Celle qui fut longtemps à l’écoute de ses contemporains, et particulièrement des femmes, nous a laissé des monologues, chansons et poèmes qui demeurent universels et qui trouvent encore aujourd’hui leur résonnance. Ce soir, la salle de théâtre prend des airs de cabaret pour nous permettre de redécouvrir cette richesse collective. Nous comprendrons alors que Clémence avait un don pour écrire les rires, les sourires et les pleurs… et surtout une manière unique de raconter le monde!

 Il y a deux ans, la comédienne Pascale Montpetit nous faisait part de son envie de participer à la création d’un spectacle dans lequel elle pourrait jouer, danser, chanter, s’éclater, rire et faire rire. C’est ainsi que cette artiste passionnée, un brin espiègle, sensible et fort attachante s’approprie aujourd’hui les mots de la «  Démence des clochers ».

Accompagnée de musiciens, Pascale conjugue au présent l’œuvre de notre Clémence nationale lors d’un cabaret-théâtre baroque, imprévisible, riche en émotions, composé de morceaux de choix. L’occasion d’aborder cette œuvre comme un matériau dramaturgique pour en créer une histoire originale et en faire ressortir toute la démesure.

Pour donner forme à ce projet, elle souhaitait retrouver l’amie Brigitte Poupart (Misteur Valaire, Over my dead body, Les Zapartistes), assembleuse de rêves passionnée dont le parcours laisse présager une audace et une irrévérence qui ne devraient pas déplaire à l’auteure. Comme un bonheur n’arrive jamais seul, Ariane Moffatt assure la musique originale du spectacle. Ensemble, elles bousculent tendrement l’œuvre de Clémence, profitant de ce terrain de jeu fertile pour exprimer leur propre imaginaire, leurs propres sonorités dans un mariage des générations.

Affiche

Photos
Bande-annonce

Photo de l’en-tête : Caroline Laberge