LE PEINTRE DES MADONES OU LA NAISSANCE D’UN TABLEAU

Du 6 avril au 1er mai 2004

Texte : Michel Marc Bouchard
Mise en scène : Serge Denoncourt

Avec Annie Charland + Éveline Gélinas + Germain Houde + Caroline Lavigne + Giorgio Lupano + Olivier Morin + Renaud Paradis + Évelyne Rompré

Assistance à la mise en scène et régie : Geneviève Lagacé
Scénographie : Guillaume Lord
Costumes : Ginette Noiseux
Lumières : Martin Labrecque
Bande sonore : Stéfane Richard
Accessoires : Normand Blais
Maquillages : Jacques-Lee Pelletier

ÉQUIPE DE TOURNÉE

Régie : Édithe Le Hesran
Éclairagiste : Olivier Rosa
Machiniste : Pascal Harvey

Une production d’ESPACE GO

« De la trachée va monter une brume légère. Peut-être l’âme? Je l’aurais enfin trouvée? Non. Ce sera juste l’éphémère nuage de la vie. »

Fin de la Première Guerre mondiale. Un jeune prêtre nouvellement arrivé dans une paroisse du Lac-Saint-Jean propose, afin de repousser une maladie épidémique ramenée par les soldats, d’orner les murs de l’église locale dédiée à la Vierge Marie, patronne du village. Bohème en terres québécoises, le peintre italien engagé pour réaliser l’oeuvre, bouscule le quotidien des habitants. Sous les inquiétants auspices d’un ange annonciateur, quatre jeunes femmes portant dans leur prénom celui de Marie vont sentir sur elles les souffles confondus du bien et du mal. Le tableau final ne répondra en rien à la commande initiale, mais s’avérera bien plus significatif du tourment des êtres qui le composent.

LE PEINTRE DES MADONES OU LA NAISSANCE D’UN TABLEAU de Michel Marc Bouchard a été créée le 6 avril 2004 au Théâtre ESPACE GO à Montréal dans une mise en scène de Serge Denoncourt. La pièce, écrite dans sa première version au printemps de 2002 lors d’un séjour au Teatro della Limonaia de Sesto Fiorentino (Florence, Italie), fut présentée par ce même théâtre dans une mise en espace et traduite en italien par Barbara Nativi en juin 2002. À cette occasion, la pièce s’est méritée le Primo Arte Candoni 2002 pour la meilleure nouvelle pièce étrangère en Italie. Elle a été créée dans la version florentine (éditions ubulibri, Milan) au Teatro della Limonaia en novembre 2003.

Affiche

Photos

Photo de l’en-tête : Yves Renaud