BEING AT HOME WITH CLAUDE

Du 14 novembre au 9 décembre 2000

Texte : René-Daniel Dubois
Mise en scène : René-Daniel Dubois

Avec Luc Chapdelaine + René-Daniel Dubois + Patrick Goyette + Claude Gai + Nino Ménard

Assistance à la mise en scène et régie : Manon Bouchard
Scénographie : Gabriel Tsampalieros
Lumières : Guy Simard
Costumes : Ginette Noiseux

Une production d’ESPACE GO

Peut-on tuer par amour?

Montréal, juillet 67; un jeune prostitué, Yves, se rend à la police, s’accusant du meurtre de Claude, trouvé dans sa cuisine, la gorge tranchée. Devant l’inspecteur de police qui le mitraille de questions jusque dans les replis secrets du coeur, le présumé assassin met son âme à nu. De ce strip-tease bouleversant s’élève un inoubliable chant d’amour, véritable hymne à la passion.

À la base, un fait divers stupéfiant, un meurtre abject. Un acte de démence, justifiable pour les psychiatres mais impardonnable pour la plupart des gens, qui suscite l’incompréhension et provoque la panique; un acte de violence qui pose une question lancinante à laquelle nous nous trouvons sans réponse : aurait-il fallu qu’il ne se commette jamais?

BEING AT HOME WITH CLAUDE, un plaidoyer en faveur de la passion, un texte qui met à jour les profondeurs de l’âme humaine, explorant cette part de rêve que l’on refuse d’abandonner. Une pièce qui crie le besoin d’absolu, l’absolu de l’amour qui, pour Yves, n’a pu s’épanouir que dans la mort. Un texte incontournable de René-Daniel Dubois.

Récipiendaire du Prix du Gouverneur général du Canada en 1984, René-Daniel Dubois a vu ses pièces montées sur les scènes de New York, Paris, Londres, Florence, Winnipeg, Caracas, Limoges, etc. Sa pièce la plus connue, BEING AT HOME WITH CLAUDE, qui fut créée en 1985 au Théâtre de Quat’Sous, a aussi été portée à l’écran par Jean Beaudin en 1992.

Affiche

Photos

Photo de l’en-tête : André Panneton