ALBERTINE, EN CINQ TEMPS

Du 3 octobre au 5 novembre 1995
Supplémentaires du 6 novembre au 2 décembre 1995
En reprise du 4 au 15 mars 1997, puis du 12 janvier au 19 février 2000

Texte : Michel Tremblay
Mise en scène : Martine Beaulne

Avec Sophie Clément + Sylvie Drapeau + Élise Guilbeault + Andrée Lachapelle + Monique Mercure + Guylaine Tremblay
Note : Lors des reprises en 1997 et 2000, Macha Limonchik a repris le rôle créé par Sylvie Drapeau.

Assistance à la mise en scène : Allain Roy
Scénographie : Claude Goyette
Lumières : Michel Beaulieu
Costumes : François Barbeau
Musique originale et interprétation : Claude Lamothe
Maquillage et coiffures : Angelo Barsetti

Une production d’ESPACE GO

« J’peux quand même pas passer ma vie à regarder le ciel mourir en arrière d’une montagne! »
– Albertine, à trente ans

À 70 ans, Albertine emménage dans sa dernière chambre au centre d’accueil. Elle part à la recherche du temps perdu et s’y retrouve en compagnie des différentes Albertine qu’elle a été au court de sa vie. Elle entreprend de se comprendre, donnant la parole aux quatre fantômes d’elle-même que seuls le souvenir et une étonnante convention théâtrale peuvent faire revivre. Albertine en cinq temps marque chez, chez Michel Tremblay, un point de rencontre unique entre le romancier et le dramaturge, dans une oeuvre puissante acclamée partout dans le monde. Le retour sur une scène montréalaise de cette pièce, onze ans après sa création, célèbre le génie incontestable d’un des plus grands auteurs de notre histoire.

Photos

Photo de l’en-tête : André Panneton