LA DÉPOSITION

Du 20 janvier au 15 février 1988
En reprise du 15 novembre au 10 décembre 1988, puis du 3 juillet au 11 août 1990 et le 11 septembre 1990
En tournée du 3 novembre au 13 décembre 1989

Texte : Hélène Pedneault
Mise en scène : Claude Poissant

Avec Jasmine Dubé (sur vidéo) + Angèle Coutu (sur vidéo) + René Gagnon + Louise Laprade

Assistance à la mise en scène : Martine Laliberté
Scénographie : Ginette Noiseux
Lumières : Carlos Ferrand
Costumes : Ginette Noiseux
Accessoires : Ginette Noiseux
Musique : Diane Leboeuf
Vidéo : Bénédicte Ronfard + James O. de Burgh Galwey

Une production du Théâtre Expérimental des Femmes (TEF)

Louise Laprade et René Gagnon… une rencontre comme on en voit rarement au théâtre. L’implosion. La sensualité à fleur de mots.

Une histoire policière, une histoire vraie avec toutes les faussetés que ça suppose. Les mots mordent, déchirent, masquent, enfouissent, dévoilent. Une traversées des apparences ou l’humour crie présent quand le terrain devient sables mouvants.

Rebelle et fragile, Léna Fulvi. Une passion sourde, une fougue contenue. Belle comme la vraie vie, celle ou les blessures ne s’endorment jamais, ou la haine et l’amour n’arrivent pas à être pudiques.

LA DÉPOSITION va droit au but, droit aux émotions tapies au fond de nous. Sans savoir comment ni pourquoi, on est remué, bouleversé sans angoisse. D’une intensité lumineuse. LA DÉPOSITION : beaucoup plus qu’un grand moment de théâtre.

Qui n’a jamais tué?

Affiche

Photos

Photo de l’en-tête : Louise Oligny