3 COURTES PIÈCES

Du 2 novembre au 19 décembre 1982

BALLADE POUR TROIS BALEINES
Texte : Lise Vaillancourt
Mise en scène : Pol Pelletier
Avec Suzanne Boisvert (Canina, Igore) + Myriam Cyr + Suzanne Lamoine (Chœur, bruitage et mouvement du décor) + Ginette Noiseux (performance avec de la peinture) + Alice Ronfard + Lise Vaillancourt (Victoire de la Catastrophe, Gouroune)
Note : Suzanne Lemoine assure aussi le rôle de la fille Punkée de l’Oracle

MARTHA JENKINS
Texte : Lise Vaillancourt
Mise en scène : Louise Laprade
Avec Pol Pelletier

ÉQUIVOQUE
Texte : Diane Bégin
Mise en scène : Louise Laprade
Avec Pol Pelletier (Mardi Gras) + Suzanne Lamoine (Mercredi des Cendres)

Scénographie : Jacynthe Marceau
Lumières : Alice Ronfard + Martine Gagné
Costumes : Pauline St-Laurent

Une production du Théâtre Expérimental des Femmes (TEF)

Êtes-vous à la recherche d’un bon et grand spectacle, d’un événement? Voulez-vous passer une bonne soirée? Si oui, vous n’avez qu’à vous rendre au Théâtre Expérimental des Femmes et le tour sera joué. Ce lieu théâtral offre trois excellentes pièces pour le prix d’une, ou il y a de quoi satisfaire tous les goûts. De la comédie, de la tragédie, du suspense, des monologues, etc… qui vous en mettent plein la vue, en plus de remplir à souhait votre soif de théâtre.

D’abord une comédie des plus sympathique, ou Mardi Gras et Mercredi des Cendres se querellent au sujet de leur origine, de leur identité et de leur différence. Elles parcourent le temps, jouent à le précéder, le fuient et en deviennent prisonnières. Tout ceci est une mise en scène bien imaginée de Louise Laprade et avec des costumes superbes.

En seconde partie, on assiste au drame d’une baleine bleue épuisée de fuir le harpon des chasseurs de peau, qui noie sont chagrin dans la bière et qui termine sa vie dans un bain de sang. Une autre baleine se retrouve dans un aquarium exhibée pour le plaisir de faux amants de la nature. Ensuite arrive le clou de la soirée avec Igore de la Débacle, impliquée dans la cause des femmes, qui décide de garder sa salive pour un ailleurs, de partir de New York pour l’Argentine. Mais sa « tchum » Gourone, qui prépare une grande Marche, essaie de la convaincre que les conflits sociaux passent avant les conflits moraux. Vraiment le jeu des comédiennes, leurs mimiques et la mise en scène de cette partie sont l’œuvre d’artiste de très grand talent. J’ai particulièrement été charmé par la voix de Lise Vaillancourt qui obtient toute votre attention et suscite toute votre présence.

On finit la soirée en compagnie de Martha Jenkins, une actrice qui tourne des films westerns plates et bien niaiseux. Cette femme incarnée à merveille par la très talentueuse Pol Pelletier, nous montre le ridicule des cruseurs de café-bar, de ceux qui s’enferment dans des personnages vides de sens.

Ce spectacle m’a emballé au point que je vais sûrement y retourner et que je vous conseille fortement d’y aller. On se sent si léger après une telle performance!

Photos

Photo de l’en-tête : Anne de Guise