Sentinelle #1 : Pour la transformation

ATELIER 1

SOLIDARITÉ ENVERS LES VICTIMES : CONTRE LA CULTURE DU VIOL ET LA CULTURE DU SILENCE
 
Les participant·es auront l’occasion de s’interroger sur leur propres compréhensions et réactions face à la culture du viol. À travers divers exercices et des discussions, iels pourront :

 
→ reconnaitre la culture du viol et ses manifestations courantes
→ différencier le dévoilement de la dénonciation, en plus d’en comprendre les motivations et les obstacles
→ s’approprier des stratégies pour réagir en tant que témoin et offrir un soutien adéquat aux victimes

 
Des pistes d’actions individuelles et collectives seront suggérées tout au long de l’atelier. La collaboration et la prise de parole seront fortement encouragées. Cela dit, les dévoilements et le partage d’expériences intimes ne font pas partie des objectifs.
 
 

© Lionel Hally

 
 
Mahé Fall
Intervenante psychosociale en victimisation sexuelle
 
Suite à ses études en sexologie, puis en communication et santé, Mahé Fall a dédié sa carrière à la problématique de la victimisation sexuelle. Depuis 2010, elle a eu le privilège d’intervenir directement auprès de plus de 900 femmes et hommes victimes, au CALACS de l’Ouest-de-l’Île* et au CDVASIM** de l’hôpital Notre-Dame. Depuis 2012, elle a offert d’innombrables conférences et formations dans divers établissements d’enseignement, du réseau de la santé, des organismes communautaires et pénitenciers. Ses interventions ont rejoint des milliers de participant·es de tous les âges et milieux. Elle a également siégé sur la Table de concertation sur les agressions à caractère sexuel de Montréal pendant plus de sept ans. Finalement, elle a suivi avec beaucoup d’attention les mouvements de dénonciations sur les réseaux sociaux, ainsi que le traitement du sujet dans les médias traditionnels occidentaux. Son intérêt pour les violences sexuelles dépasse largement ses obligations professionnelles.
 
*CALACS = Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel
**CDVASIM = Centre désigné pour les victimes d’agression sexuelle de l’Île-de-Montréal

 
 
 
 

ATELIER 2

PRÉSENTATION D’UNE NOUVELLE PRATIQUE : COORDINATION D’INTIMITÉ
 
Un atelier d’abord pour démystifier le rôle de direction et de coordination d’intimité au théâtre et ailleurs. Les particippant.es apprendront :
→ les origines et l’évolution de ce nouveau métier
→ la façon d’engager et de travailler avec les coordonnateur.ices
 
 
Après cette brève présentation, l’atelier prendra la forme d’un moment ouvert pour poser ses questions et réfléchir ensemble par exemple sur :
→ le consentement en art
→ le dialogue artistique
→ l’intimité
→ le mouvement
 

 
 

Stéphanie Breton

© Jeremy Cabrera

 
 
Stéphanie Breton
Directrice et coordonnatrice d’Intimité
 
Membre de l’UDA, ACTRA et Equity, Stephanie Breton exerce le métier de comédienne depuis plus de 20 ans. Ayant aussi de l’expérience en tant que metteure en scène, dramaturge et chorégraphe de patinage artistique, elle commence des études pour devenir directrice et coordonnatrice d’intimité dès qu’elle en entend parler, en 2018. Depuis, elle a accumulé plus de 100 heures d’études reliées à ce métier, notamment avec les pionnières d’Intimacy Coordinators Canada, et a ajouté une douzaine de crédits à son nom dans les derniers mois. Elle est fière de faire partie de ICCQ (www.coordinationintimite.com) . Ce qui la passionne le plus est de l’enseigner, d’en parler et de défendre le droit de la santé et sécurité dans les milieux artistiques.
 
https://www.coordinationintimite.com/fr/equipe

 
 
 
 

ATELIER 3

PRÉVENTION DES VIOLENCES DANS LE MILIEU DU THÉÂTRE : QUAND AGIR? QUAND PARLER? COMMENT AIDER?
 
L’Aparté, Ressources contre le harcèlement et les violences en milieu culturel
 
L’Aparté est né à la suite du mouvement #moiaussi (#metoo), lorsque des associations professionnelles et des regroupements se sont réunis pour mettre en place un plan d’action visant à agir contre toutes les formes de harcèlement dans le milieu culturel. Leur mission est d’offrir une première assistance à toutes les personnes du milieu culturel qui font l’objet ou ont été témoin de harcèlement (psychologique ou sexuel) ou de violence au travail (agression sexuelle).
 
 

© Juripop

 
 
Angelica Brachelente
Avocate
 
Angelica Brachelente a rejoint l’équipe de l’Aparté en 2021 en tant qu’avocate. Au sein de son équipe, sa mission est d’offrir une première assistance à toutes les personnes du milieu culturel faisant face à du harcèlement (psychologique ou sexuel) ou de violence au travail. Elle participe également à la promotion de l’organisme et aux différentes activités de formation en éducation juridique, dans un souci constant d’accès à la justice. Soucieuse de la défense des personnes vulnérables, Angelica s’est tournée vers le monde juridique dans le seul but d’aider. Elle est très engagée dans le milieu culturel, notamment de par son siège de secrétaire-administrateur sur le Conseil administratif de la compagnie de danse EBNFLOH et de par son parcours personnel en tant qu’artiste-photographe.
 
https://www.aparte.ca 

+

 
 

© Archives

 
 
Pascale Lanctôt-Leroy
Avocate
 
 
 
 
 

ATELIER 4

FORUM OUVERT
 
« Pour la transformation… » : les participant·es à cet espace/temps décideront des sujets, questions ou activités qui les appellent et dans la forme qu’elles.ils désirent. Yohayna et Anne-Laure seront là pour les accueillir et donner quelques règles du jeu. Pour cet espace, vous êtes invité.es à apporter un livre que vous aimeriez faire connaître.
 
 

© José Ramón Hernández Suárez

 
 
Yohayna Hernández
Dramaturge
 
Dramaturge à Osikan. Vivero Escénico Experimental, Yohayna Hernández s’intéresse aux rapports entre expérience et langage. Son travail se situe à la croisée de la recherche, de la création et de la pensée. Coordinatrice des réseaux de recherche-création Tubo de Ensayo (2006-2012) et des Laboratorio Escénico de Experimentación Social (2012-2020) à La Havane, elle a partagé sa pratique entre l’enseignement (Université des Arts à Cuba et École Latino-Américaine de Cinéma et de Télévision) et l’édition (rédactrice en chef de Tablas, unique revue cubaine dédiée aux arts de la scène). Depuis son arrivée à Montréal, elle a participé aux Cliniques Dramaturgiques du Festival TransAmériques (2019-2020), a travaillé comme dramaturge adjointe au sein de LA SERRE – arts vivants (2019-2020). En tant que dramaturge, elle a par ailleurs accompagné plusieurs créations scéniques documentaires (Granma. Trombones de La Havane, Rimini Protokoll, Berlín, 2019; I love Madrid, Osikan, Madrid, 2019; BaqueStriBois, Osikan, La Havane, 2015), et elle s’intéresse aux multiples croisements entre réalité et fiction.

 

+

 
 

© Archives

 
 
Anne-Laure Mathieu
Conceptrice et facilitatrice de changement
 
Depuis 20 ans, Anne-Laure Mathieu travaille dans le secteur culturel aussi bien au Québec qu’à l’échelle canadienne et internationale. Spécialisée en Design Thinking et en techniques d’intelligence collective, elle mène des projets d’innovation, conçoit et facilite des événements collaboratifs et accompagne les organismes dans le développement de leurs capacités d’adaptation. Elle s’intéresse particulièrement à l’expérience des publics et à développer des espaces inclusifs où les arts sont pleinement mis en valeur dans un monde en quête de sens.
 
https://www.annelauremathieu.com/