Svadba

Opéra de chambre a cappella d’Ana Sokolović

Mise en scène : Martine Beaulne
Codirectrice musicale et chef : Dáirine Ní Mheadhra
Codirecteur musical : John Hess

Avec Caroline Gélinas + Myriam Leblanc + Rose Naggar-Tremblay + Suzanne Rigden + Chelsea Rus + Rachèle Tremblay

Une production de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

En langue serbe, avec sous-titres français et anglais

 

« Viens à moi, mon bien-aimé! J’ai versé des larmes de perles… Aide-moi à les ramasser, que je puisse t‘embrasser. »

— Milica

 

La jeune Milica se marie demain. Avec cinq de ses amies, elle se prépare pour la cérémonie. Chants, danses, rires et larmes la préparent au grand jour qui la mènera vers sa nouvelle vie auprès de celui qu’on a choisi pour elle.

La compositrice d’origine serbe Ana Sokolović renoue avec sa langue maternelle pour livrer une œuvre lyrique originale qui fait le tour du monde depuis 2010. Ode à son pays, mais aussi à la femme, ou plutôt à la jeune fille qui deviendra femme, SVADBA nous entraîne dans une fête prénuptiale balkanique où jeux et rituels familiers permettent d’aborder avec un peu de légèreté un engagement aussi déstabilisant qu’un mariage arrangé. Le travail de Sokolović s’articule autour des émotions vécues par les six jeunes femmes qui chantent a cappella une partition musicale contemporaine (certaines scènes sont construites à partir d’onomatopées et de l’articulation rythmée de l’alphabet serbe), éclectique et effervescente.

Née en 1968 à Belgrade et montréalaise d’adoption depuis maintenant 20 ans, Ana Sokolović baigne dans un climat artistique dès son plus jeune âge. Elle étudie le ballet classique avant de faire ses premières armes en théâtre et en musique. Elle découvre la composition à Novi Sad et à Belgrade, puis obtient une maîtrise à l’Université de Montréal. Son répertoire comprend des compositions pour orchestre et pour voix, ainsi que plusieurs œuvres de musique de chambre. À l’été 2012, son opéra SVADBA reçoit six nominations lors des prix Dora Mavor Moore et remporte finalement les honneurs dans la catégorie Outstanding New Musical/Opera.

La metteure en scène Martine Beaulne possède une feuille de route impressionnante qui comprend plusieurs distinctions ainsi que de nombreux spectacles marquants, dont CINQ NÔ MODERNES de Yukio Mishima (CNA, 1991), LA LOCANDIERA de Goldoni (TNM, 1993-94), AVALER LA MER ET LES POISSONS de Sylvie Drapeau et Isabelle Vincent (La Manufacture, 2005). Elle a enseigné au Conservatoire d’art dramatique, puis à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM, avant d’en diriger le département. Nous retrouvons avec plaisir celle qui a mis en scène pour ESPACE GO les pièces ALBERTINE, EN CINQ TEMPS de Michel Tremblay (ESPACE GO, 1995), de même que TOP GIRLS (2005) et BLUE HEART (2006) de Caryl Churchill.