LE RESTE VOUS LE CONNAISSEZ PAR LE CINÉMA

Texte : Martin Crimp
Traduction québécoise et mise en scène : Christian Lapointe
Dramaturgie : Andréane Roy

Avec Marc Béland + Florence Blain Mbaye + Lise Castonguay + Claudia Chillis-Rivard + Gabrielle Côté + Laura Côté-Bilodeau + Mellissa Larivière + Nathalie Mallette + Marie-Ève Perron + Ève Pressault + Éric Robidoux + Jules Ronfard + Paul Savoie + Gabriel Szabo

Assistance à la mise en scène : Emanuelle Kirouac
Décor : Jean Hazel
Lumières : Sonoyo Nishikawa
Vidéo : Lionel Arnould
Costumes : Elen Ewing
Musique : Nicolas Basque
Accessoires : Claire Renaud
Maquillages : Jacques-Lee Pelletier

Une coproduction ESPACE GO + Carte blanche + Théâtre français du Centre national des Arts
Développée avec le soutien du Fonds national de création du CNA

« Le reste, pour certains d’entre vous, vous l’connaissez par le cinéma : des soldats brisant la croûte terrestre s’avancent, armés jusqu’aux dents, vers la lumière et commencent à s’entretuer. »
– Le chœur des « Filles »

Alors que les deux fils d’Œdipe s’apprêtent à s’affronter sur le champ de bataille, leur mère Jocaste entreprend une ultime tentative de conciliation pour empêcher une guerre qui pourrait mettre en péril la cité de Thèbes et la vie de son peuple.

Bloquées dans la ville à cause de la guerre, les Phéniciennes soulèvent en chœur et sur un mode ludique des questions en lien avec les événements qui ont mené à ce conflit. Au fil de leurs interrogations, les « Filles » mettront progressivement en lumière une grande énigme : pourquoi l’être humain est-il impuissant à remédier à sa propre barbarie?

Brillante partition théâtrale contemporaine dotée d’une rare force incisive, LE RESTE VOUS LE CONNAISSEZ PAR LE CINÉMA est une réécriture par Martin Crimp de la pièce Les Phéniciennes d’Euripide.

Avec un humour féroce, cette pièce vulgarise l’histoire tragique d’Œdipe et de sa lignée boiteuse pour mieux la mettre en abyme. Pour avoir résolu l’énigme du Sphinx, Œdipe obtient en récompense la main de Jocaste et le trône de la cité de Thèbes. Un jour, il découvre que Jocaste est sa propre mère. À la suite de cette révélation, ses fils Étéocle et Polynice décident de le chasser du trône. Œdipe leur prédit qu’ils auront à se battre et à s’entretuer pour le pouvoir. Craignant cette malédiction, les deux frères font pacte de régner un an chacun, en alternance. Au terme de la première année, Étéocle refuse de laisser le pouvoir à son frère Polynice qui, déterminé à occuper le trône à son tour, revient aujourd’hui à Thèbes à la tête d’une puissante armée.

Pour cette leçon de mythologie, le metteur en scène Christian Lapointe nous convie dans une salle de classe où les questions des « Filles » deviennent les armes d’une « révolte » en marche.

Né à Dartford en Angleterre en 1956, Martin Crimp est devenu au fil du temps l’un des plus importants dramaturges britanniques actuels. Il a écrit une quinzaine de pièces — jouées à Londres, à New York, à Montréal, ainsi qu’en Allemagne, aux Pays-Bas, en France et en Italie — qui lui ont valu une renommée internationale. Ses pièces, dont LA VILLE (ESPACE GO, 2014), LE TRAITEMENT, LA CAMPAGNE, ATTEINTES À SA VIE et TENDRE ET CRUEL traitent avec humour et cruauté de la futilité de nos vies bien réglées d’Occidentaux et de la turbulence des temps contemporains.

Auteur, metteur en scène, acteur, professeur à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM et directeur artistique de Carte blanche, Christian Lapointe crée depuis quinze ans des objets théâtraux d’une grande densité qui fouillent les manques existentiels de nos modes de vie contemporains. Son travail a été récompensé à plusieurs reprises, entre autres par le Prix John-Hirsch du Conseil des Arts du Canada en 2010, de même que par plusieurs prix de l’Association québécoise des critiques de théâtre pour TOUT ARTAUD d’Antonin Artaud, OXYGÈNE d’Yvan Viripaev et DANS LA RÉPUBLIQUE DU BONHEUR de Martin Crimp. En 2016, Christian Lapointe a été finaliste pour le Prix Siminovitch, la plus haute distinction en théâtre au Canada.

Martin Crimp est publié et représenté par L’Arche, éditeur & agence théâtrale.
www.arche-editeur.com