Repères biographiques des concepteurs

Emanuelle Kirouac
Assistance à la mise en scène

Dès sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada (profil production) en 2003, Emanuelle Kirouac assure l’assistance à la mise en scène et la régie de plusieurs spectacles. Elle collabore avec les metteurs en scène Marie Brassard, Sophie Cadieux, Martin Faucher, Robert Bellefeuille, Alice Ronfard, René-Daniel Dubois, Caroline Binet, Marc Béland, Philippe Soldevila et Pol Pelletier. Elle collabore aussi avec les metteurs en scène étrangers Éric Vigner et Ludovic Lagarde.

Depuis 2004, elle occupe le poste d’adjointe à la direction artistique et chargée de projets au Théâtre ESPACE GO.

En 2007, en compagnie d’autres jeunes praticiens du théâtre, elle fonde le festival OFFTA.

 

Antonin Sorel
Scénographie

Antonin Sorel est né à Montréal en 1971. Il est artiste et designer autodidacte. Entre 2001 et 2009, il œuvre au sein du collectif KEZACO INC., une compagnie spécialisée dans le design d’objets et d’espace ainsi que dans l’organisation d’événements artistiques in situ. Depuis 2009, c’est sous le nom d’Antonin Sorel Design qu’il crée du mobilier et signe l’aménagement de plusieurs lieux publics et domiciles privés. Ses dernières réalisations comprennent le design du restaurant Foxy (en collaboration avec Eric Filteau et son équipe MO Design Workshop & Architecture), et celui de la boutique de vêtements Les Étoffes. Il travaille également au théâtre et au cinéma. Il a assumé la direction artistique de films des réalisateurs Karim Hussein, Vanya Rose et Sophie Deraspe.

Au théâtre, Antonin Sorel a conçu la scénographie de plusieurs spectacles signés par la comédienne metteur en scène Marie Brassard, dont THE GLASS EYE, LA FUREUR DE CE QUE JE PENSE et DISSIDENCES, projet des finissants de l’École régionale des acteurs de Cannes.

Source : larotonde.qc.ca

 

Alex Hercule Desjardins
Assistance au décor et aux accessoires

Alex Hercule Desjardins naît à Montréal en 1987.

Après des études en architecture, il crée des vitrines d’avant-garde et collabore à des expositions d’artistes internationaux comme Jon Rafman et Chloé Wise.

En 2013, il ouvre son atelier ALEX HERCULE DÉCOR sur le Plateau Mont-Royal afin d’orienter son travail vers la direction artistique de scène, théâtre, cinéma et télévision.

Depuis les cinq dernières années, Alex Hercule Desjardins participe à l’élaboration des décors de nombreux courts et longs métrages, notamment ceux de Denis Côté et de Monia Chokri, ainsi qu’à plusieurs publicités. Il a aussi conçu des environnements pour des vidéoclips, dont ceux d’Arcade Fire en 2013 et 2017, et pour de nombreuses performances, dont celle de Björk en 2016.

C’est avec bonheur qu’il collabore avec Marie Brassard pour la troisième fois après avoir participé à la création de TRIESTE (Infrarouge, 2013), puis à celle de LA FUREUR DE CE QUE JE PENSE (ESPACE GO, 2013) avec Antonin Sorel.

 

Sonoyo Nishikawa
Lumières

Originaire du Japon, Sonoyo Nishikawa est conceptrice d’éclairage depuis 1986. De 1990 à 1992, elle a étudié à Londres dans un programme outremer du ministère de l’Éducation, de la Culture du Japon.

Collaboratrice de Robert Lepage depuis 1993, Sonoyo Nishikawa a participé à plusieurs de ses spectacles, dont A MIDSUMMER NIGHT’S DREAM, NOISES, SOUND AND SWEET AIRS, LA TRILOGIE DES DRAGONS, APASIONADA/LA CASA AZUL et LES SEPT BRANCHES DE LA RIVIÈRE ÔTA, pièce pour laquelle elle a reçu le prix Outstanding Lighting Design du Toronto Dora Mavor Moore Award en 1996.

Dotée d’une inventivité et d’un souci du détail sans pareil, Sonoyo Nishikawa occupe une place unique dans l’univers théâtral québécois. Pour son travail, elle a reçu le prix des meilleurs éclairages à la Soirée des Masques de l’Académie québécoise du théâtre en 2004 pour L’ÉDEN CINÉMA de Marguerite Duras, dans une mise en scène de Brigitte Haentjens et le Prix Jaques-Pelletier en 2003 et en 2016 pour les éclairages de la production ANTIGONE de Sophocle, dans une mise en scène de Brigitte Haentjens et MACBETH de Shakespeare, dans une mise en scène de Marie-Josée Bastien.

Dernièrement, Sonoyo Nishikawa a conçu les éclairages des pièces PEEPSHOW de Marie Brassard (ESPACE GO & Infrarouge, 2015), INCENDIES de Wajdi Mouawad (Théâtre du Trident, 2018), CLOSER de Patrick Marber (Théâtre Niveau Parking, 2018).

La conceptrice a aussi travaillé dans le monde de l’opéra en signant les éclairages de LA DAMMATION DE FAUST au Metropolitan Opera New York (2008 à 2013).

Enfin, au Japon, elle a conçu les éclairages de Lézard Noir de Yukio Mishima, dans une mise en scène de David Leveaux au Nissay Theatre Tokyo en 2018.

 

UNTTLD (José Manuel St-Jacques + Simon Bélanger)
Costumes

UNTTLD (pour Sans-titre) est une proposition ouverte. C’est le luxe ultime : s’« indéfinir » chaque jour. Pas de noms, ni de sons. UNTTLD s’inspire de ce qui arrive dans le silence. Par le sentiment nébuleux d’y être déjà allé, d’approcher de plus près la réalité diaphane des rêves. UNTTLD célèbre sans vergogne l’indompté.

UNTTLD est mené de front par Simon Bélanger et José Manuel St-Jacques, basés à Montréal.

 

Angelo Barsetti
Maquillages et coiffures

Issu des arts plastiques, Angelo Barsetti se fait d’abord connaître dans les milieux de la danse et du théâtre comme maquilleur. En 1987, il accepte l’invitation d’André Brassard à collaborer à la création des FELUETTES, pièce de Michel Marc Bouchard (Théâtre PÀP et CNA). Depuis, il travaille avec plusieurs grands metteurs en scène, dont René Richard Cyr, Claude Poissant, Alice Ronfard, Martin Faucher, Brigitte Poupart, Wajdi Mouawad, Angela Konrad, Brigitte Haentjens, Denis Marleau et Stéphanie Jasmin.

À ESPACE GO, Angelo Barsetti collabore à de nombreuses productions, dont LES MARGUERITES de Stéphanie Jasmin (2018), LA VILLE de Martin Crimp (2014) et LE DERNIER FEU d’Anja Hilling (2013), trois pièces mises en scène conjointement par Denis Marleau et Stéphanie Jasmin; AVANT-GARDE de Marieluise Fleisser (2017), LUMIÈRES, LUMIÈRES, LUMIÈRES d’Evelyne de la Chenelière (2014), JACKIE, d’Elfriede Jelinek (2010), LE COMPLEXE DE THÉNARDIER de José Pliya (2009), CE QUI MEURT EN DERNIER de Normand Chaurette (2008) et LA FIN DE CASANOVA de Marina Tsvetaïeva (2006), six mises en scène signés par Denis Marleau; UNE FEMME À BERLIN de Marta Hillers, dans une mise en scène de Brigitte Haentjens (2016); PEEPSHOW de Marie Brassard (2015); VILLA DOLOROSA de Rebekka Kricheldorf (2013) et BLANCHE-NEIGE & LA BELLE AU BOIS DORMANT d’Elfriede Jelinek, deux mises en scène de Martin Faucher; LA DÉMESURE D’UNE 32A, spectacle tiré de l’œuvre de Clémence DesRochers, dans une mise en scène de Brigitte Poupart (2012); OH LES BEAUX JOURS de Samuel Beckett, dans une mise en scène d’André Brassard (2008) et FORÊTS de Wajdi Mouawad (2007).

En danse, les chorégraphes Sylvain Émard, Catherine Tardif et Louise Bédard font régulièrement appel à ce concepteur inspiré et inspirant. Angelo Barsetti a aussi enseigné l’art du maquillage de scène aux étudiants en interprétation de l’École nationale de théâtre du Canada.

Artiste polyvalent, Angelo Barsetti se consacre de plus en plus à la photographie.

 

Jonathan Parant
Musique et conception sonore

Né à Montréal en 1976, Jonathan Parant est un musicien de post-rock (guitare, voix et électroniques) et artiste de performance. Depuis toujours, il expérimente des épisodes banals, qui, même minimes, le consacrent à l’exception qu’est le réel. Il est membre fondateur de deux groupes de musique, Fly Pan Am et Feu Thérèse.

Pendant plusieurs années, il a participé à l’élaboration de performances en tant qu’artiste solo et aussi au sein du projet collectif Just’au crâne, un duo avec Alexandre St-Onge, dans des environnements performatifs absurdes.

Il crée maintenant sous le nom de L’apparence de l’apparence (musique et performance). Sous ce pseudonyme, il met en scène des histoires musicales sombres, sortes de feuilletons dramatiques sonores et visuels. Dans ce contexte, justice poétique est rendue aux images anodines, rituels familiers et actions banales, transposés dans un environnement performatif où les corps des artistes deviennent véhicules, sujets de natures mortes touchantes. L’information sonore et visuelle est transmise via des matériaux divers (scénographie d’objets en tissus, carton-pâte et en bois).

Toujours avec son ami Alexandre St-Onge, il a signé la conception musicale de MOI QUI ME PARLE À MOI-MÊME DANS LE FUTUR et de TRIESTE, spectacles de l’artiste Marie Brassard. Ils sont tous deux interprètes de la musique sur scène.

Depuis 2006, il fait aussi partie du collectif K.A.N.T.N.A.N.A.G.A.N.O., projet multimédia dont il est l’un des membres fondateurs, avec Alexandre St-Onge et Alexander Wilson, où musique, images, vidéos, lumières sont improvisées-composées et réinterprétés par de multiples dérivés : programmes, ordinateurs, interface midi et autres. Ensemble, mis à parleurs propres performances, ils ont développé l’environnement sonore du dernier spectacle de la chorégraphe Karine Denault (L’Aune), Pleasure Dome dans lequel ils sont aussi interprètes.

 

Frédéric Auger
Sonorisation et traitement sonore

Frédéric Auger s’intéresse à la création d’une matière sonore vivante, interprétée en direct. Ses activités se sont concentrées ces dernières années sur l’intégration d’environnements sonores en contexte performatif, utilisant l’échantillonnage, la reproduction, le traitement dynamique ainsi que les possibilités de spatialisation en direct des objets et des corps sonores, dans la recherche d’une pratique qui se veut intégrée organiquement au processus créatif et expérimental des artistes avec qui il s’associe.

Il collabore présentement avec l’Orchestre d’hommes-orchestres, le Bureau de l’APA, le Théâtre Rude Ingénierie, la compagnie de théâtre documentaire Porte Parole, Infrarouge (Marie Brassard) et Sibyllines (Brigitte Haentjens). Il enseigne la sonorisation appliquée à la conception sonore à l’École nationale de théâtre du Canada.

 

Karl Lemieux
Réalisation film-vidéo

Karl Lemieux est un réalisateur de films. Ses films, installations et performances ont été présentés à travers le monde dans plusieurs musées, galeries, salles de concert et festivals de film. Son travail a, entre autres, été présenté au Musée d’art contemporain de Montréal, au Musée d’art moderne de San Francisco et au Musée autrichien du film.

Karl Lemieux est aussi connu comme le neuvième membre de Godspeed You! Black Emperor, collectif de musique montréalais pour lequel il fait les projections de films 16mm. De plus, il a collaboré avec des artistes sonores tels que BJ Nilsen, Philip Jeck, Francisco Lopez, Roger Tellier-Craig, Alexandre St-Onge et Hyena Hive.

Karl Lemieux est cofondateur avec Daïchi Saïto de Double Negative, un collectif montréalais dédié à la production et à la diffusion de films expérimentaux. Son premier long métrage, Maudite Poutine, a été présenté en première dans la compétition Orizzonti de la 73e Mostra de Venise en septembre 2016.

LA VIE UTILE est sa cinquième collaboration théâtrale avec Marie Brassard.

 

Guillaume Arseneault
Intégration vidéo

Guillaume Arseneault détourne pixels, octets, photons et longueurs d’onde en utilisant la programmation logicielle et l’électronique pour créer des expériences interactives novatrices.

Captivé par les relations entre le mouvement, l’électricité, le digitale et le vivant, il hybride les technologies pour créer des installations où l’effort alimente le spectaculaire et l’intrigant.

De l’installation immersive à la projection architecturale en passant par la conception sonore, lumineuse et technologique, la diversité des projets constitue son carburant créatif.

Depuis 2011, il travaille l’interactivité au sein d’artificiel, studio de création.