Repères biographiques de Marie Brassard

 

Marie Brassard est auteure, metteure en scène et actrice. Après avoir travaillé en étroite collaboration avec Robert Lepage pendant plus de 15 ans au théâtre (LA TRILOGIE DES DRAGONS, LE POLYGRAPHE, LES SEPT BRANCHES DE LA RIVIÈRE OTA, LA TRILOGIE SHAKESPEARE et LA GÉOMÉTRIE DES MIRACLES) et au cinéma (Upside down, Le polygraphe, NÔ), elle créait son premier spectacle solo, JIMMY, CRÉATURE DE RÊVE, en 2001, dans le cadre du Festival TransAmériques. L’immense succès remporté par cette œuvre l’incita à fonder sa propre compagnie de production, Infrarouge, dont elle assume la direction artistique, et à amorcer une carrière solo. Depuis, travaillant en étroite collaboration avec des musiciens et des artistes visuels, elle crée des spectacles aux atmosphères surréalistes où la vidéo, la lumière et le son occupent une place royale.

Depuis JIMMY, il y a eu d’autres spectacles : LA NOIRCEUR (2003), PEEPSHOW (2005), THE GLASS EYE (2007), L’INVISIBLE (2008), MOI QUI ME PARLE À MOI-MÊME DANS LE FUTUR (2010) et TRIESTE (2013), pièces dans lesquelles elle poursuit ses expériences technologiques, en explorant les manières possibles d’utiliser le son et la lumière au théâtre. Ses pièces, proposées en langue française ou anglaise, ont été présentées et accueillies chaleureusement dans une vingtaine de pays en Amérique, en Europe et en Australie et dans de nombreuses villes dont Paris, Bruxelles, Londres, Dublin, Berlin, Vienne, Lisbonne, Madrid, Milan, Oslo, Stockholm, New York, Mexico, ainsi qu’à Sydney et Melbourne, dans des endroits tels que le Théâtre de l’Odéon à Paris, le Barbican Center à Londres, le Haus der Berliner Festspiele et la Sophiensaele à Berlin, le Halle G im Museums Quartier et le Brut im Künstlerhaus à Vienne, le Kulturhuset à Stockholm Le Studio de l’Opéra de Sydney et Le Malthouse, Merlyn Theatre à Melbourne.

Marie Brassard crée également des spectacles à titre de metteur en scène. En 2015, elle a recréé son solo PEEPSHOW, mettant en scène l’actrice de cinéma Monia Chokri. Le spectacle sera présenté en tournée dans un futur proche. En 2013, à l’invitation de Sophie Cadieux qui a initié le projet, elle a réalisé un collage de textes de l’auteure Nelly Arcan, qu’elle a mis en scène à ESPACE GO, LA FUREUR DE CE QUE JE PENSE. La pièce mettait en vedette six actrices et une danseuse. Ce spectacle a remporté un très grand succès a été repris dans une production d’Infrarouge au printemps 2017 et présenté devant des salles combles à Ottawa (CNA), Québec (Carrefour international) et Montréal (FTA). Il sera présenté en tournée internationale à partir d’avril 2018, entre autres à Madrid, Limoges et Amsterdam.

Elle a récemment signé la mise en scène de ce spectacle dans sa version japonaise à Tokyo. Cette pièce, dont la première a eu lieu au Galaxy Theatre le 4 novembre 2017, y a tenu l’affiche pendant trois semaines, puis, elle a été présentée en tournée à Hiroshima, Kitakyushu, Kyoto, Aichi et Toyohashi.

Marie Brassard travaille présentement à l’élaboration d’un nouveau spectacle solo, intitulé provisoirement L’APPRENTISSAGE DE LA VIOLENCE, en compagnie des artistes Antonin Sorel, Alexander MacSween, Pascal Grandmaison, Mikko Hynninen et Sabrina Ratté. La première ébauche a été esquissée en mai 2017 à Marseille, au centre Montevideo, puis en travail de résidence à l’Usine C. Le travail se poursuivra en août 2018, à Götheborg en Suède. La pièce sera créée au cours de l’année 2019.

Depuis quelques années, Marie Brassard s’adonne également à la mise en scène et à la dramaturgie de la danse. Elle a créé deux spectacles en collaboration avec la chorégraphe et interprète Sarah Williams, Moving in this World (2014), qui a été présenté à Montréal, à Potsdam et à Madrid, et États de Transe (2013), présenté in situ à la Fonderie Darling, et chorégraphié un solo pour elle dans le triptyque Ici est toujours ailleurs (2010). Elle a également élaboré avec la danseuse et chorégraphe Anne Plamondon un solo, Les mêmes yeux que toi (2012), présenté à Montréal et en tournée au Québec et aussi agi à titre de dramaturge pour Mécaniques Noctures (2017). Elle a dansé pour Isabelle Van Grimde (Perspective Montréal et Le corps en question), agi à titre de conseillère artistique pour Dana Gingras et Animals of Distinction (Another) et collaboré de différentes manières et à différents degrés avec les chorégraphes Anne Thériault, Annik Hamel, Jane Mappin, et Karine Denault.

Marie Brassard fait aussi du cinéma, à l’occasion. Elle a joué dans les films de Robert Lepage, Michael Winterbottom, Guy Maddin, Érik Canuel, Ryan McKenna, Matthew Rankin, Denis Côté, Sophie Deraspe et Stéphane Lafleur, entre autres.

En 2016, elle était décorée de l’Ordre des Arts et des Lettres du Québec, distinction honorifique soulignant son apport exceptionnel au milieu artistique québécois.

Source : infrarouge.org