Repères biographiques des concepteurs

Lionel Arnould

Concepteur projections vidéo

Lionel Arnould devient concepteur multimédia à Québec après des études complémentaires en illustration et création publicitaire à l’École des Beaux-Arts en France, puis en infographie dans divers studios de créations publicitaires. Il collabore à plusieurs productions d’Ex Machina, dont Les Aiguilles et l’opium (2013), Hamlet/collage présenté en programmation permanente au Théâtre des Nations (Moscou, 2013), 1984 (2005), La trilogie des dragons (2004), Busker’s Opera (2004) et La Damnation de Faust (1999), entre autres. Il participe aussi à plusieurs projets indépendants, comme Constantinople du Gryphon Trio (Montréal en Lumière, 2007) ainsi que plusieurs spectacles mis en scène par Christian Lapointe : Sauvageau Sauvageau (Théâtre d’Aujourd’hui et Théâtre Blanc, 2015), Dans la république du bonheur (Théâtre du Trident, 2015), L’homme atlantique et La maladie de la mort (Théâtre Péril, Recto-Verso, Théâtre français du CNA et FTA, 2013), Limbes (Théâtre Péril et Théâtre français du CNA, 2009), Nature morte dans un fossé (Théâtre Blanc et Théâtre l’Escaouette, 2011), C.H.S. (CINAPS, 2007), Axël (CINAPS et Théâtre Péril, 2006), Shopping and F**king (CINAPS & Théâtre Péril, 2006).

Lionel Arnould collabore aussi à la conception du Potager des visionnaires de Franco Dragone au Musée de civilisation de Québec lors des festivités du 400e de Québec à titre d’illustrateur et concepteur, et réalise le visuel diffusé au cœur de l’installation.

Sa passion demeure la peinture et l’image statique non virtuelle.

Esther Charron

Directrice musicale, pianiste

Esther Charron a étudié la musique (interprétation, piano) à l’Université Laval (Québec). Lauréate à plusieurs reprises aux Concours de musique du Québec et du Canada, elle remporte en 1981 la finale nationale du Concours d’orgue et de piano Baldwin. En 1986, elle réoriente sa carrière vers la gestion culturelle et obtient deux ans plus tard une maîtrise en administration des arts de la scène à la New York University. Elle est reconnue depuis comme gestionnaire de haut niveau dans le domaine culturel et celui des relations internationales. De 1993 à 1999, elle travaille comme attachée culturelle à la Délégation générale du Québec à New York. À son retour au Québec (1999), elle devient conseillère au Ministère des Relations internationales, puis directrice générale des Violons du Roy.

Depuis 2006, elle préside Pôles magnétiques, art et culture, dont le siège social est à l’île d’Orléans, une entreprise offrant une vaste gamme de services-conseils : formation, planification stratégique, développement de marché, diffusion nationale et internationale. Elle est très active dans le réseau international pour les arts du spectacle contemporains, l’IETM.

Sa participation à Norge, comme directrice musicale et pianiste, marque son retour sur scène après une pause de presque 30 ans.

Elle salue et remercie sa grand-mère, aussi pianiste, qui lui a légué son talent et sa passion pour la musique.

Yasmina Giguère

Scénographie et conceptrice des costumes et des accessoires

Yasmina Giguère obtient son diplôme en scénographie du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 1999. Son parcours se caractérise par la diversité des expériences, tant à travers le théâtre de création qu’à travers l’œuvre dramaturgique d’auteurs du Québec et d’ailleurs.

Elle s’implique particulièrement au sein de la compagnie Le Théâtre des Fonds de Tiroirs (TFT). Dans un premier temps, elle y orchestre toutes les facettes de la création visuelle. Au fil de cette collaboration avec le TFT, elle est mise en nomination trois fois au Prix d’excellence des arts et de la culture de Québec pour la conception des costumes de Inespérée et Inattendu, de Réjean Ducharme, La Cantatrice Chauve plus La Leçon, d’Eugène Ionesco, et Vie et Mort du Roi boiteux, de Jean-Pierre Ronfard. Elle collabore à la création des premières éditions du parcours urbain Où tu vas quand tu dors en marchant. Elle signe les costumes de productions présentées dans les théâtres institutionnels : En pièces détachées, de Michel Tremblay, et Ubu Roi, d’Alfred Jarry, au Théâtre de la Bordée; Tout ce qui tombe, de Véronique Côté, et Ha ha !, de Réjean Ducharme, au Théâtre du Trident. À l’occasion des Fêtes du 400e anniversaire de la Ville de Québec, en 2008, elle conçoit les costumes de la comédie musicale Les Misérables, présentée par Le Capitole. Yasmina a travaillé également avec Robert Lepage sur trois productions de la compagnie Ex Machina : The Busker’s Opera, une adaptation de The Beggar’s Opera de Pepush et Gay, 1984, opéra de Lorin Maazel tiré du roman de Georges Orwell, et Lipsynch. Ces spectacles ont fait l’objet de tournées internationales.

François Leclerc

Concepteur de l’environnement sonore

Multi-instrumentiste autodidacte, impliqué dans le milieu du théâtre depuis 2004, François Leclerc alterne conception sonore et développement de nouvelles technologies des arts de la scène. Au cours des douze dernières années, il a coordonné divers aspects de productions théâtrales telles la régie et la direction technique, en plus d’y contribuer artistiquement, notamment au niveau de la conception sonore. Son implication à titre de membre exécutif du Collectif Nous sommes ici, depuis 2010, lui a permis d’innover en proposant le développement de nouvelles technologies, entre autres avec L’Étape: un docu-théâtre interactif (2010), Changing Room (2011), et La Date (2012).

Récemment, il a oeuvré à titre de concepteur sonore pour Norge, coproduction du Théâtre du Trident et du Théâtre Humain (2015). Il a également conçu l’environnement sonore pour Fêter Quoi? dans Où tu vas quand tu dors en marchant, production du Carrefour international de théâtre de Québec (2015-2016).

François Leclerc travaille actuellement sur la composition musicale de Les Véritables Aventures de Don Quichotte de la Mancha, une coproduction du Théâtre Sortie de Secours, Pupulus Mordicus et Gataro.

Nicolas Léger

Collaborateur artistique et producteur du Théâtre Humain

En 2007, Nicolas Léger se joint au Théâtre Humain pour assurer la direction de production de la pièce Ailleurs, première création de la compagnie. L’année suivante, il agit à titre de producteur délégué pour le Cabaret Dynamite, spectacle de variétés mis en scène par Kevin McCoy produit dans le cadre des festivités du 400e anniversaire de Québec. En 2015, il coproduit en compagnie de l’équipe du Théâtre du Trident la pièce Norge, deuxième création du Théâtre Humain, qui est acclamée tant par la critique que le public.

Depuis 2008, Nicolas s’implique à titre de producteur de Théâtre Humain et travaille au développement de plusieurs projets en collaboration avec le directeur artistique Kevin McCoy. En plus d’être producteur, Nicolas apporte son expérience au niveau du cinéma et de la vidéo, des médiums essentiels au travail de la compagnie. Cette expérience à titre de producteur pour Théâtre Humain l’amène à participer à plusieurs projets des arts de la scène, entre autres en agissant à titre de producteur du spectacle extérieur Canotgraphie, mis en scène par Robert Lepage à l’été 2009.

Nicolas est producteur/associé de la compagnie cinématographique Ciné-Scène depuis plus de dix ans. Avec cette compagnie, il a produit plusieurs documentaires, dont Ex Machina en Russie, sur la présentation de quatre spectacles d’Ex Machina à Moscou dans le cadre du célèbre Festival Tchekhov. Il produit également L’Effet, son premier long métrage de fiction, qui voit le jour à l’hiver 2013. En 2015, il a réalisé son premier documentaire sur la vie et la carrière du photographe Roland Lachance, communément appelé Roland de Québec.

Jenny Montgomery

Assistante à la création et à la mise en scène

Jenny Montgomery est une metteure en scène originaire des États-Unis. Ses projets de théâtre traitent principalement de justice sociale et des liens transculturels. Récipiendaire d’une bourse Fulbright, elle a déménagé au Québec en 2009 pour y créer Déraciné, pièce sur l’appartenance culturelle, l’identité et l’idée d’être « chez soi ».

Avant d’émigrer au Québec, elle a travaillé durant sept ans à Chicago comme metteure en scène, assistante metteure en scène et auteure. Elle y a écrit trois pièces : When All Other Lights Go Out, créée à partir de dizaine d’entrevues réalisées auprès de rescapés de plusieurs génocides ; Stain, une adaptation de The Children of Herakles, d’Euripide, où s’intercalent des entrevues avec des réfugiés du Darfour ; et Raining Season, créée à partir de cinq entrevues réalisées auprès de survivants de trois génocides.

Elle a traduit vers l’anglais la seconde version de la pièce Les aiguilles et l’opium (Needles and Opium), de Robert Lepage, ainsi que les textes de La bibliothèque, la nuit, installation d’Alberto Manguel et de Robert Lepage.

Jenny Montgomery est membre associée du Stage Directors and Choreographers Society et de la Dramatists Guild. Elle est membre du Lincoln Center Theater Directors Lab (NYC), Directors Lab North (Toronto), et elle a reçu des formations en méthodes Suzuki et Viewpoints avec la SITI Company. Depuis 2005, elle est également sur le comité-conseil du Directors Lab Chicago.

Laurent Routhier

Concepteur des éclairages

Après des études en cinéma et en photographie, Laurent Routhier décide de se spécialiser dans la conception d’éclairage pour les arts de la scène. Au fil des ans, il signera des conceptions lumières entre autres pour des spectacles de Robert Lepage, Franco Dragone, Serge Denoncourt ainsi que Michel Lemieux et Victor Pilon.

Depuis quelques années, il se consacre à explorer les différentes applications de la vidéo et de l’éclairage dans la création d’environnements scéniques. C’est grâce à cette recherche créative qu’il est retenu pour concevoir l’éclairage, la vidéo et la scénographie de nombreux spectacles d’envergure tels les festivités entourant le Nouvel An à Québec ou pour le Festival d’été de Québec. Sa formation académique et son expérience des spectacles à grand déploiement lui ont permis de signer les éclairages et la vidéo de plus d’une vingtaine de spectacles captés pour la télévision. Depuis quelques années, lors de ces productions télévisuelles, il endosse aussi le rôle de directeur photo. Plus récemment, il s’est consacré au théâtre, avec la création des éclairages de plusieurs productions du Théâtre du Trident et du Théâtre de la Bordée, à Québec : L’odyssée, Le Projet Laramie, Les enrobantes, Les fées ont soif et Norge.

Arielle Warnke St-Pierre

Conceptrice du mouvement

Arielle Warnke St-Pierre évolue au sein de la communauté de la danse à Québec depuis 2002. Elle collabore avec différents chorégraphes et compagnies, notamment Le fils d’Adrien danse : Fluide, Projet Jumeaux, Nu, CLASH, FULL, et la compagnie Alan Lake Factori(e) : Ravages, Jardins-catastrophes et Là-bas, le lointain. Récemment, elle a participé à différents projets de la compagnie Je Suis Julio : This, Myself, one after another, d’Andréa de Keijzer, et Projet CHSLD, d’Ariane Boulet. Son parcours d’interprète l’a amenée à travailler à quelques reprises avec Ex Machina. Elle a exploré des expériences d’enseignement et de chorégraphe/mise en mouvement à travers des projets circassiens et théâtraux mis en scène par Kevin McCoy : Norge et Rup-ture(s). Avec Sonia Montminy, elle partage depuis 2004 la direction artistique de la compagnie ARIELLE ET SONIA, produisant des oeuvres inspirées et présentées dans des espaces d’exposition du Musée de la civilisation (Québec). La dernière production de la compagnie, le programme double Les femmes de la Lune Rouge (chorégraphe : Annie Gagnon) et Femmes-bustes (chorégraphes : Jozef Frucek et Linda Kapetanea – Rootlessroot), a été présentée à La Rotonde en 2014. Arielle Warnke St-Pierre prend part activement au développement de la danse dans sa communauté, notamment à travers l’organisme L’Artère, développement et perfectionnement en danse contemporaine, dont elle fut l’une des co-fondatrices en 2003. Réélue au conseil d’administration en 2013, elle y siège aujourd’hui comme présidente.