Repères biographiques de Dominique Quesnel

Dominique Quesnel
Dominique Quesnel (© Ulysse del Drago)

Diplômée en interprétation de l’École nationale de théâtre du Canada en 1988, Dominique Quesnel cumule depuis les rôles au théâtre, au cinéma et à la télévision.

Parmi la vingtaine de productions théâtrales auxquelles elle a pris part, nommons AUDITIONS OU ME, MYSELF AND I d’Angela Konrad (LA FABRIK, 2015 & 2017) – rôle qui lui a valu le prix de l’interprétation féminine de l’Association québécoise des critiques de théâtre – et MACBETH de Shakespeare (LA FABRIK, 2015 & 2016), deux spectacles mis en scène par Angela Konrad, SAINT-ANDRÉ-DE-L’ÉPOUVANTE de Samuel Archibald, dans une mise en scène de Patrice Dubois (Théâtre PÀP, Théâtre À tour de rôle et Théâtre La Rubrique, 2016), BELLES-SŒURS d’après Michel Tremblay, dans une mise en scène de René Richard Cyr (Centre Culturel de Joliette, Monument-National & Théâtre du Rond-Point, 2010-2013), À TOI, POUR TOUJOURS, TA MARIE-LOU de Michel Tremblay, dans une mise en scène de Gill Champagne (Théâtre du Nouveau Monde, 2011), HIPPOCAMPE de Pascal Brullemans, dans une mise en scène d’Eric Jean (Théâtre de Quat’Sous, 2002, 2007 & 2009), LES POINTS TOURNANTS de Stephen Greenhorn, dans une mise en scène de Philippe Lambert (Théâtre La Manufacture, 2006 & 2009), TÊTE PREMIÈRE de Mark O’Rowe, dans une mise en scène de Maxime Denommée (Théâtre La Manufacture, 2005 & 2008), BRITANNICUS de Jean Racine, dans une mise en scène de Martin Faucher (Théâtre Denise-Pelletier, 2006), DANSER À LUGHNASA de Brian Friel, dans une mise en scène de Ben Barnes (Théâtre du Nouveau Monde, 2003) – rôle pour lequel elle a été nommée aux Masques dans la catégorie interprétation féminine dans un rôle de soutien –, LE LANGUE-À-LANGUE DES CHIENS DE ROCHE de Daniel Danis, dans une mise en scène de René Richard Cyr (Théâtre d’Aujourd’hui, 2001), ainsi que quatre spectacles mis en scène par Dominic Champagne : L’ODYSSÉE d’après Homère, (Théâtre du Nouveau Monde, 2000 & 2003), DON QUICHOTTE d’après Cervantès (Théâtre du Nouveau Monde & Théâtre français du CNA, 1998-1999), LOLITA de Dominic Champagne (Théâtre Il va sans dire & Théâtre de La Manufacture, 1995-1997) et CABARET NEIGES NOIRES de Dominic Champagne (Théâtre Il va sans dire, 1992-1997).

Au cinéma, Dominique Quesnel a joué notamment dans les films Le Torrent de Simon Lavoie (2011) – rôle qui lui a valu une nomination aux prix Jutra dans la catégorie meilleure actrice –, Les Sept Jours du talion de Podz (2008), Continental (un film sans fusil) de Stéphane Lafleur (2006), Horloge biologique de Ricardo Trogi (2004), Et que Dieu bénisse l’Amérique de Robert Morin (2004), Les Aimants d’Yves P. Pelletier (2004) et La Beauté de Pandore de Charles Binamé (1999).

Enfin, Dominique Quesnel a joué dans de nombreuses productions télévisuelles parmi lesquels se trouvent Mémoires vives, Les Rescapés, Tout sur moi, Détect inc., Histoires de filles VII, Tag I et II, Virginie, Fortier et Omertà II.

Cliquez ici pour consulter les repères biographiques de Dominique Quesnel