LA MORSURE DE L’ANGE

Texte : Daniel Danis
Écriture scénique et mise en scène : José Babin + Alain Lavallée

Avec : Denys Lefebvre + Alain Lavallée

Voix hors champ : Paul Dion + Denys Lefebvre + José Babin
Voix chantée : Safia Nolin

Collaboration artistique : Fabrizio Montecchi
Musique : Guido Del Fabbro
Création des ombres : Alain Lavallée
Images vidéo : Martin Laroche
Décor : Loïc Lacroix Hoy
Conception du mannequin : Guy Fortin
Costumes et accessoires : Valérie Gagnon-Hamel
Éclairages : Andréanne Deschênes

 

« À 8 ans, mon père m’achète des belles bottes western en peau de serpent. Sur les planchers, ça faisait du bruit. Je devenais visible. Les gens du ciné-parc m’adressaient la parole : T’as don’ ben des belles bottes, petit. Comme ton père. »

– Pierre-Yves

 

Janvier 2010, Pierre-Yves a congelé son père. À travers les carcasses de voitures qui envahissent maintenant le ciné-parc de son enfance, le fils règle ses comptes avec l’ombre de son vieux cowboy de père qu’il a vénéré et haï en même temps. Le temps se givre… Jusqu’à ce qu’un ange s’écrase sur le lampadaire de l’écran déglingué.

LA MORSURE DE L’ANGE est un spectacle où les ombres et la vidéo accompagnent le ballet entre un acteur, un mannequin et son double. Un road movie qui se joue dans la tête d’un personnage en quête de repères. José Babin et Alain Lavallée sont les têtes chercheuses du Théâtre Incliné, compagnie fondée en 1991, qui propose des œuvres poétiques aux images fortes et percutantes. Ces créateurs affectionnent les espaces morcelés, où la matière, les corps, la lumière et la musique incarnent un « détail » de la toile complète. Ils proposent un théâtre où le spectateur assemble les morceaux, une expérience théâtrale qui l’habite longtemps après.

L’œuvre de Daniel Danis est nourrie du désir d’inclure la mise en scène dans un processus de création entamé par l’écriture, et cela, en explorant toutes les possibilités scéniques offertes par la technologie. Ses pièces, présentées aussi bien au Canada qu’en Europe et au Mexique, sont traduites en plusieurs langues et ont reçu plusieurs prix littéraires. Daniel Danis est le premier dramaturge à avoir obtenu trois Prix du Gouverneur général du Canada, pour ses pièces CELLE-LÀ, LE LANGUE-À-LANGUE DES CHIENS DE ROCHE et LE CHANT DU DIRE-DIRE.

Une création du Théâtre Incliné, en coproduction avec le Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézières (France) + Casteliers (Montréal)
En codiffusion avec Phénomena