Mots en vitrine

10 janvier 1995Inauguration du Théâtre ESPACE GO

Ginette Noiseux a travaillé de concert avec l’architecte Éric Gauthier pour faire du nouvel ESPACE GO un lieu souple, conçu pour la création, mais aussi ouvert sur le monde et sur la vie. Ainsi, lors des périodes de montages, l’ouverture de volets d’acier permet de faire entrer dans la salle la lumière du jour; les bureaux, vitrés, donnent d’un côté sur le boulevard Saint-Laurent et, de l’autre, sur la salle.

C’est un lieu dont le cœur est le théâtre mais dont le corps est un espace de vie. Le théâtre est dépourvu de marquise, anomalie qui s’explique par un règlement municipal – antique mais pas caduque – interdisant les marquises de théâtre à proximité des églises. Or l’église Saint-Louis-du-Mile-End est à l’intérieur du périmètre spécifié par cette ordonnance.

La découverte de ce règlement survient alors que les travaux approchent à leur fin. Il faut pour Ginette Noiseux et Louise Laprade penser vite et régler la question en deux jours. L’idée vient à Ginette Noiseux de graver dans les fenêtres du foyer des phrases de dramaturges et de poètes québécois. Pas même le temps d’imaginer un concours, les phrases viennent spontanément, reviennent à la mémoire. Il faut des mots qui font du bien; elles choisiront ceux de dix-huit auteurs, de Gilbert Langevin à Anne Hébert en passant par Hélène Pednault, Daniel Danis, Lise Vaillancourt, Gaston Miron et Josée Yvon. Les télécopies partent à toute vitesse. Tous les auteurs disent oui, sans hésiter.

Les poètes, on devrait les identifier plume par plume
et les répertorier comme des oiseaux rares. Gilbert
Langevin Le coup de foudre, c’est pas un mystère.
L’au-delà de la mort c’est pas un mystère. La joie!
Le plus beau des mystères. La joie! La joie! Daniel Danis
Il faut tout réinventer sans l’innocence, avec la
conscience aiguë des marges terriblement étroites,
comme les rêves qu’on croyait assez forts pour
changer le monde. Et le reste. Brigitte Haentjens On
peut penser qu’il y a moyen de faire quelque chose
pour que les humains arrivent au plus sacrant à
l’inventer la véritable humanité. Michel Garneau Je
propose que nous tremblions parce que la folie est
hors de prix… Normand Canac-Marquis J’ai régné dix
secondes et j’ai vu ce que je voulais voir. Normand
Chaurette. Avez-vous vu ce matin couler le chant de
l’oiseau? Et la chaleur d’être au monde, l’avez-vous
reconnue? Pierre Morency Dans un pays tranquille
nous avons reçu la passion du monde, épée nue sur
nos deux mains posées. Anne Hébert Je n’ai que mon
cœur. Quelle connaissance est-ce là, que de se
savoir un cœur au milieu des énigmes et des
combats qui font la trame de nos vies? René-Daniel
Dubois Que nous soyons des créatures de rêves ou
des êtres rêvés, quoi qu’il en soit, nous réclamons
notre existence. Lise Vaillancourt (Où donc est Dieu?
Je devrais être chez lui ici) Robert Lalonde Je veux te
faire aimer la vie notre vie t’aimer fou de racines à
feuilles et grave. Gaston Miron Ah… l’étendue infinie
du plaisir. Ainsi rien ne se perd qui ne soit créé.
Hélène Pedneault Nous nous débrouillerons, nous
empoisonnerons la souffrance avec des cavaliers
pour trésor. François Charron Mon âme me tient dans
sa main comme une lance et elle va ma lancer très
très loin, très très haut. J’ai hâte, hâte, hâte! Réjean
Ducharme Le fond de l’air est doux… en toute sa
splendeur un ange passe. Jovette Marchessault
Leurs pieds se balançaient dans le vide, leurs têtes se
perdaient dans le ciel. Michel Tremblay Il est un jour
où la fragilité épuisée prendra les armes
pour seulement défendre son intimité. Josée Yvon