Daniel Canty

Dramaturge

Daniel Canty
Photo : Benoit Aquin

Daniel Canty est écrivain et réalisateur. Il a étudié la littérature et la philosophie des sciences à Montréal, l’édition à Vancouver et le cinéma à New York. Son œuvre circule librement entre la littérature et l’édition, le cinéma et le théâtre, les arts visuels et médiatiques et le design.

Daniel Canty a rencontré Marie Brassard à la faveur du Festival du nouveau cinéma, où il l’avait invité à titre de jury pour la section qu’il a cofondé, Temps zéro – cinémas en mutation. Elle l’invite en retour à participer à la création originale de PEEPSHOW (2005) en tant que dramaturge. Depuis, il a collaboré à ce titre à LA FUREUR DE CE QUE JE PENSE (2013), dont il participe également à l’adaptation, L’INVISIBLE (2008) et THE GLASS EYE (2007). Il a aussi réalisé l’identité et le site Internet d’Infrarouge avec Studio Feed.

Daniel Canty est entre autres l’auteur d’un récit, Les États-Unis du vent (2014), d’un roman, Wigrum (2011), d’un essai, Êtres artificiels (1997), et le « metteur en livre » de la trilogie La table des matières et de plusieurs autres ouvrages. Son parcours a été marqué par l’émergence des médias électroniques à la fin du siècle dernier, alors qu’il réalise l’adaptation web de la fiction d’Alan Lightman, Einstein’s Dreams (DNA, 1999). Il sera ensuite le commissaire de cinq éditions d’Interactive Screen, un sommet international sur les nouveaux médias au Centre de Banff, où il a aussi fondé Horizon Zero (2002), un espace web consacré aux arts numériques au Canada.

Au fil des ans, Daniel Canty a écrit et réalisé des films, des installations, des expositions, des interfaces et de nombreuses mises en livre. Dernièrement, à l’invitation d’Evelyne de la Chenelière, il assurait la mise en scène de MUR MUR (E) au Festival TransAmériques (2015). Il est également l’auteur de l’atlas géopoétique VVV, trois odyssées transfrontières, en collaboration avec Patrick Beaulieu, qui paraîtra en octobre. Enfin, son essai de poétique Mappemonde sera publié à l’hiver 2016.

Daniel Canty revient du Studio du Québec à Londres, dont il a été récipiendaire à la fin de l’année 2014. Il vit à Montréal, où il poursuit son travail tout en enseignant l’écriture à l’École nationale de théâtre du Canada et le design d’événements à l’Université du Québec.