An 1 (2011-2012)

BLANCHE-NEIGE & LA BELLE AU BOIS DORMANT
« À quoi je corresponds? » Les deux courts textes de Jelinek sont porteurs de questionnements qui habitent Sophie Cadieux, et plusieurs femmes de la génération des trentenaires, sur la projection du féminin dans notre univers ultra-sexualisé et pourtant en quête d’hyperromantisme. En mariant notre réalité d’aujourd’hui aux désirs de personnages de contes de fées, Jelinek offre des éclairages multiples sur le sujet.

En 2000, Elfriede Jelinek écrit les DRAMES DE PRINCESSES, dans lesquels elle donne la parole à des femmes de légende. Cette fois, Jelinek fait la peau aux contes de fées et aux fantasmes qu’ils colportent sur les femmes. Sous sa plume aiguisée, Blanche-Neige et la Belle au Bois Dormant deviennent des anti-princesses subversives, des mythes en déconstruction qui se dévoilent dans leur fragilité, leur lubricité et leurs paradoxes… bien loin de Walt Disney!

Texte : Elfriede Jelinek
Traduction : Magalie Jourdan + Mathilde Sobottke
Mise en scène : Martin Faucher

Avec : Sophie Cadieux + Éric Bruneau + Sébastien Dodge

Du 13 septembre au 8 octobre 2011
Une production d’ESPACE GO

 

 

 

PROJET PLASTIQUE
Description du projet : être comédienne consiste à se revêtir de nouvelles peaux, à porter de nouvelles voix. Le corps de l’interprète devient alors en quelque sorte d’usage public, d’une impudeur. Avec l’incursion dans l’univers des princesses, je me suis mise à rêver à ce corps qui se dévoile, qui se multiple, qui se morcelle. J’ai eu envie de convier le spectateur à jouer à la déconstruction dans un certain ludisme. Au-delà de cette interprétation du corps de la comédienne, il y a celui de la femme qui se confronte aux images reçues, aux images idéalisées, aux images construites. Est-ce que l’entièreté du corps correspond à la personne qui l’occupe?

Pour réaliser le Projet plastique, j’ai fait appel à la complice Mireille St-Pierre.

Née à Rimouski et vivant depuis maintenant huit ans à Montréal, Mireille St-Pierre a complété un baccalauréat en Design graphique ainsi qu’un certificat en Arts visuels à l’Université du Québec à Montréal.

Mireille est depuis toujours prisonnière d’un corps de designer graphique, et d’un cœur d’illustratrice. Elle est reconnue pour la finesse et la sensibilité de son travail et son désir de recréer la réalité d’un trait simple, pur et délicat. Ses deux carrières vivent en parfaite symbiose avec ses projets, qui proviennent de tous les horizons.

Tout au long de la présentation de BLANCHE-NEIGE & LA BELLE AU BOIS DORMANT
Dans le Café-bar d’ESPACE GO

 

 

 

L’APRÈS-GO
Spectacle avec JF Nadeau et avec pas d’casque

En 2009, à la demande du Festival Voix d’Amériques, le formidable groupe folk, barbu, intimiste et troublant de présence avec pas d’casque est invité à faire équipe avec un poète pour une performance spéciale d’un soir. Ils font alors appel au comédien et auteur JF Nadeau. Ce baptême de cohabitation scénique les illuminera et bien des promesses de petits en naîtront…

Depuis, les couteaux s’aiguisent, la mission fermente et chaque fois, notre rumeur est unanime : « il se passe vraiment de quoi, là! ». Ce pizza-ghetti de tounes et de mots transcende la formule et est devenu un petit bijou qui ne ressemble à rien. Alchimie de la minutie, orfèvrerie de l’image, guerre du sens, tour guidé en calèche des souterrains jusqu’à la stratosphère… il n’y a pas à dire, ça nous surprend et nous touche.

L’interprétation des chansons d’avec pas d’casque et des spoken word de JF Nadeau se côtoient en vieux amis de ruelle, se sautent dessus en amants de gare de train ou s’opposent en joyeux combattants dans le Jell-O. Au bout du compte, on a rêvé fort, on a été bercé, on a beaucoup hoché de la tête pleine, on est ému par la virile tendresse courageuse, on est magané d’avoir tant souri jusqu’aux orteils mais surtout, on repart convaincu d’avoir ouvert avec eux, à coups de pieds francs, d’échine pliée et de détails qui tuent, un sentier trop peu emprunté.

Beau party de musique et de parole, donc
Dans les appartements privés
D’une poésie punk de bonne famille
Qui se réclame diseuse, raconteuse, fesseuse,
Folle raide mais aussi très directe, presque documentaire
Sur des crises d’humeurs mixtes
Sur des hommes en vraiment tous genres
Et des femmes qui se définissent autrement
Que par leurs relations aux hommes…
Venez revêtir vos habits de papier
Et vous coller sur ce feu de joie imprévisible.

Avec : JF Nadeau et avec pas d’casque
Quand : Les 22 et 23 septembre 2011, à 22 h
(Après la représentation de BLANCHE-NEIGE & LA BELLE AU BOIS DORMANT)
Où : Dans la salle principale d’ESPACE GO

 

TU IRAS LA CHERCHER
Une femme abandonne son travail et part à Prague à la recherche d’elle-même. Elle avance avec l’impression de toujours être en retard sur sa vie et que tout est une reprise, l’imitation d’une vérité fuyante. L’histoire est racontée à la deuxième personne, si bien que le spectateur se retrouve lui aussi à poursuivre cette femme, tout comme l’actrice qui, elle, poursuit son rôle. La vérité se trouve peut-être entre les deux, à mi-chemin entre la salle et la scène. Dans l’imaginaire.

Guillaume Corbeil a terminé en 2011 une formation en écriture dramatique à l’École nationale de théâtre du Canada. En 2010, il signait une biographie du metteur en scène André Brassard, parue aux éditions Libre Expression. Il est aussi l’auteur d’un recueil de nouvelles, L’ART DE LA FUGUE, et d’un roman, PLEURER COMME DANS LES FILMS.

Texte : Guillaume Corbeil
Conseiller dramaturgique et scénique, répondant et accompagnateur : Gaétan Paré

Avec
Sophie Cadieux + Monia Chokri + Marie-Pier Labrecque + Sophie Wajda

Quand : Les 12, 17, 19, 24, 26 (ou 31) mars 2012
Où : Divers lieux à l’intérieur d’ESPACE GO